Poème du dimanche

ce n'est pas facile de quitter le lit pas simple d’aller ni de revenir ils arrivent les amis avec leurs souffrances les inquiétudes nous troublent l’envie d'extraire les pleurs de ceux que nous aimons nous déchire nous prenons la vie telle qu'elle est courte et injuste nous nous savons mortels et nous nous voulons infinis... Leer más →

Fountainopolis

À chaque réveil un rêve se présente devant elle, elle essaie de leur mettre en mots, énoncer pour exister. Elle parle toute seule comme les folles, le coté gauche de son lit représente le vide, elle bouge une jambe et occupe la place à son aise, ses hanches la suivent. La solitude, c’est de perdre... Leer más →

Capitulos migrantes

Bruselas, 9 de julio 2020 Llueve, son las tres de la mañana y llueve y esto no es novedad para nadie aquí en Bruselas. Las vecinas no se despiertan, ni prenden la luz, ni abren las ventanas, ni se ponen a escribir. O quizás sí lo hagan pero yo no las conozco, a ninguna. Las... Leer más →

Je parle de caca…

Je parle de caca, scatophilie, amour par (...), ce qu’on dépose nous compose. Je parle de caca, scatophilie, amour par, observation constante, sel(f) confirmation, marée de café, lecture, l’eau qui emporte les restes de nos entrailles, je parle de caca, comme antan Antonin, je ne parle pas de Dieu, il n’y a que la réalité... Leer más →

Premier RDV

Le fait que je sois étranger ne te donne pas le droit à me faire des remarques chaque deux mots. Le fait que je sois née dans un autre pays, ne te donne pas non plus le droit à m’infantiliser. Il faut savoir qu’il y a cent quatre-vingt-quatorze pays dans le monde et qu’ils ne... Leer más →

Sitio web ofrecido por WordPress.com.

Subir ↑